Contact

© 2017 Benoit Aymonier - Free Yourself Coaching

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Pinterest - Black Circle
  • Black MySpace Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black LinkedIn Icon

PARIS - TUNIS - LISBONNE

​​

Tel France : +33 970 446 146

Tel Tunisie : +216 23 524 999

benoit@freeyourself-coaching.com

Les bleus de l'âme

19 Jan 2018

Perle de séance

 

Marie vient d'apprendre la probable récidive d'un cancer du sein. Quelques années plus tôt, lors de la première manifestation du cancer, elle s'était profondément remise en question et avait fait un travail de fond pour comprendre ce qui dans sa vie pouvait l'avoir menée à vivre une telle expérience.

 

Marie : J’ai un problème de santé qui ressurgit. Au fond de moi, je sais pourquoi, mais je ne peux pas changer de vie à mon âge ! Et de toute façon, les bleus de l’âme, je ne peux pas les changer.


Benoit : Les bleus de l’âme. Quelle belle expression ! Qu’entendez-vous par là ?


Marie : Mon histoire, mes accidents de vie, des choses qui m’ont profondément affectée, blessée dans le passé. Je ne peux pas les changer, mais je vois aujourd’hui que cela continue à me hanter.


Benoit : Les bleus de l’âme, vos blessures, votre passé n’existent dans votre présent que dans la mesure où vous les faites vivre ici et maintenant, soit par la non-guérison des blessures, soit par la peur de souffrir à nouveau et donc par ce que vous avez mis en place pour vous protéger de la souffrance.
Vous dites que vous savez pourquoi le signal d’alarme s’allume mais que vous ne pouvez pas changer de vie. Qu’est ce qui vous empêche de changer de vie ? Vos premières réponses à ces questions seront probablement liées à quelque chose d’extérieur (les circonstances, la famille, la morale, les autres, les conditions matérielles ou financières, …).  Si vous tirez le fil suffisamment loin, vous arriverez à quelque chose qui vous appartient pleinement : vos attachements à quelque chose de sécurisant … à savoir vos peurs.
Les signaux forts de notre corps (grave problème de santé) sont, malgré l’éventualité plus présente de la mort, un vibrant appel à vivre, une invitation à se libérer des mécanismes de survie que nous avons mis en place pour enfin s’autoriser à vivre profondément en accord avec soi-même.

-

 

Tout est cadeau dans la vie, à condition d'aller voir au-delà de l'emballage qui se présente parfois comme une catastrophe.

 

Pour aller plus loin, vous pouvez lire "Lâcher prise, comment se reconnecter à soi-même", aux éditions Robert-Laffont.

Pour participer au groupe Facebook sur le lâcher prise et la reconnexion à soi : cliquez ici

Pour commander le livre sur Amazon : cliquez ici

Please reload

Derniers Posts
Please reload

Pour recevoir la newsletter