Contact

© 2017 Benoit Aymonier - Free Yourself Coaching

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
  • Pinterest - Black Circle
  • Black MySpace Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Google+ Icon
  • Black LinkedIn Icon

PARIS - TUNIS - LISBONNE

​​

Tel France : +33 970 446 146

Tel Tunisie : +216 23 524 999

benoit@freeyourself-coaching.com

Prise dans un tourbillon émotionnel ?

18 Aug 2018

Perle de séance

 

Nathalie doit programmer un déplacement dans les jours qui viennent mais se trouve bloquée dans la prise de décision. Elle identifie que ce qui la perturbe est en lien avec une relation amoureuse qui a récemment commencé. Après deux semaines sans avoir communiqué avec son nouvel ami parti en voyage à l’étranger, elle espère le revoir bientôt, d’autant plus qu’il est sensé être rentré depuis la veille. Je l’invite à identifier ce qu’elle ressent et à tirer le fil pour mettre en lumière ce qui se joue profondément en elle.

 

Nathalie : Je ressens de la tristesse car il est surement à Paris mais il ne me contacte pas. Je ressens aussi de la colère contre lui car il m’a dit avant de partir “on se voit a mon retour”. Je me sens rejetée. Je me sens angoissée. J’ai à la fois envie de lui écrire et envie de ne pas lui écrire. J’ai peur, peur qu’il ne me réponde pas, peur qu’il m’ignore. Je veux le revoir je suis excitée de le savoir là, je ressens beaucoup de joie mais je me sens aussi très angoissée et en colère … Je n’aime pas être comme cela, ça alourdit tout et m’éloigne de ce que je veux, de ce que je suis.

 

Benoit : Tu te trouves dans un tourbillon émotionnel de tristesse, colère, peur ... D'une émotion que tu essayes de soulager en cherchant une solution, il s'avère que finalement, cela met de l'huile sur le feu. Par exemple, tu es triste du désir inassouvi de le voir, de lui parler. Pour ne plus être triste, une solution serait qu'il te contacte ... mais il ne le fait pas, ce qui provoque de la colère contre lui … et le tourbillon s'amplifie.

 

Il y a avant tout un message à prendre de la tristesse qui se manifeste et qui est en train de te dire, de te montrer, de t'inviter à mettre en lumière quelque chose en toi. Si tu ne prends pas cette nourriture qui t'est offerte de prendre avec la tristesse et que tu cherches à te libérer du symptôme avec les projecteurs à l'extérieur, tu rentres dans un cercle vicieux de souffrance.

 

Bravo d'avoir déjà mis en lumière tout ça, et pour la prochaine fois, prends les choses à la base (ici la tristesse) et décrypte pas à pas ce qui se passe. Tu pourras ainsi y voir plus clair par rapport aux zones hypersensibles en toi (soif de vie et peur de mourir, grande envie d'aller vers et grande peur du rejet, ...) sans que ce soit parasité par des émotions secondaires (ici la colère) qui provoquent beaucoup de confusion et consomment beaucoup d’énergie. Continue, reste bien présente à toi, à ce que tu vis, à ce que tu ressens, ... fais de ton mieux en ayant une infinie bienveillance vis à vis de toi-même.

 

 

 

En complément, voici un extrait du livre Lâcher prise, comment se reconnecter à soi-même :

"Tout est lié, rien n’arrive par hasard, et chaque événement de notre vie est une opportunité pour identifier, à la lumière de ce qui se passe à l’extérieur, ce qui se joue profondément en soi. La vie nous offre en permanence de précieux signaux qui, tout comme les indications du tableau de bord d’un véhicule, nous permettent de mettre en lumière ce que nous vivons et manifestons de nous-même. Pour cela, il convient de mettre les projecteurs à l’intérieur. Cela nous permet de faire la distinction entre déclencheur et cause, et de prendre la responsabilité de ce qui nous appartient. Ainsi, nous nous réapproprions la télécommande de notre vie… celle-là même que nous laissons aux autres ou aux circonstances lorsque nous gardons les projecteurs à l’extérieur."

 

Pour participer au groupe Facebook sur le lâcher prise et la reconnexion à soi : cliquez ici

Pour commander le livre sur Amazon : cliquez ici

Please reload

Derniers Posts
Please reload

Pour recevoir la newsletter